Robert Louis Stevenson (1850-1894)

Après l'écluse de Quartes, (l'église et le moulin à vent n'existent plus) nous atteignons Pont sur Sambre.

Une grand route large bordée à droite et à gauche, autant qu'il était possible d'en juger, par un village disgracieux.

Les maisons se tenaient bien en arrière, laissant un ruban inculte des deux côtés de la route où s'entassaient des piles de bois, des voitures, des brouettes, des tas d'ordures et un peu d'herbe douteuse. Au loin, sur la droite, une tour squelettique s'érigeait au beau milieu de la rue. Ce qu'elle avait pu être dans les siècles passés, je l'ignore. Cette tour au centre du village possède toujours son mystère...Et ce malgré de nombreuses recherches effectuées sur ses origines, son utilité et sa date d'édification.

Peu après avoir quitté Pont, nous longeons la forêt de Mormal, qui désigne un site fort agréable tant à l'odorat qu'à la vue. Les arbres, le long du canal, avaient un air solennel, laissant pendre quelques-unes de leurs branches dans l'eau et dressant avec les autres un mur de feuillage vers le ciel. Qu'est ce qu'une forêt sinin une cité à même la nature, pleine d'un ensemble vivant d'êtres robustes et inoffensifs, où n'existe rien de mort ni d'artificiel, mais dont les habitants eux-mêmes sont les maisons et les monuments publics? Il n'est rien d'aussi animé et cependant d'aussi transuille que le monde des bois. Et sûrement, de tous les parfums de la terre, celui qu'exhale une masse d'arbres est de beaucaoup le plus doux et le plus fortifiant. L'odeure de la mer n'est pas variée tandis que celle des bois se renouvelle à l'infini ; elle change selon les heures du jour non seulement d'intensité, mais de caractère, et si vous allez d'un côté de la forêt à l'autre, les diverses essences semblent vivre dans une atmosphère différente. C'est généralement la résine des sapins qui domine. Certains arbres manifestent plus de coquetterie dans leurs habitudes, et l'haleine de la forêt de Mormal, qui venait jusqu'à nous n'exhalait rien de moins que la délicate senteur de l'églantier.

Hélas ! La forêt de Mormal n'est qu'une fraction d'un bois et nous ne l'avons longée que sur un petit parcours...

Pourtant, la forêt de Mormal est le plus vaste massif forestier au nord de Paris.

Voir aussi
La Tour du Guet
La Tour du Guet
Les voyageurs et les touristes qui traversent ou visitent le village de Pont sur Sambre sont vivement intrigués par un édifice en pierres et en briques qui se dresse en bordure de la place....
Lire la suite
L’église de Quartes
L’église de Quartes
Elle fut bâtie sur l’emplacement d’un ancien temple romain édifié à la gloire des Nymphes. Les chrétiens démolirent ce temple pour le remplacer par une chapelle en l’honneur de la Vierge...
Lire la suite
Pantegnies, Hameau de Pont Sur Sambre
Pantegnies, Hameau de Pont Sur Sambre
Pantegnies ou Pantignies est un hameau situé à environ un kilomètre à l’Est de Pont sur Sambre. On attribue deux origines à ce mot : Pantignies paraît être formé des deux mots Pan et Ignies...
Lire la suite
La Porquerie, Hameau de Pont Sur Sambre
La Porquerie, Hameau de Pont Sur Sambre
L’origine du nom de ce hameau est plus parlante que celle du nom de Pantegnies. La Porquerie formait anciennement le noyau de l’une des vastes exploitations...
Lire la suite
Le Musée de la Maison de Pays
Le Musée de la Maison de Pays
Grand Rue - 59138 PONT SUR SAMBRE
Lire la suite
Felix del Marle
Felix del Marle
Peintre International (1889-1952)
Lire la suite
le site naturel de Pantegnies
le site naturel de Pantegnies
Réserve naturelle de France, le site de Pantegnies se trouve à l’ouest de Maubeuge près de l'ancienne centrale thermique EDF.
Lire la suite
Le parc des Libellules
Le parc des Libellules
Les anciennes friches SOFER ont été réhabilitées en Parc des Libellules
Lire la suite